Le rendez-vous de ces 1ères Rencontres de Lurais avait été reporté plusieurs fois ; pourtant nous étions tous d’accord : issus de la mouvance républicaine et socialiste de la gauche, nous avions un long parcours commun qui avait tissé entre nous des liens profonds.

Selon nos âges ( !), nous nous étions rencontrés dès le CERES ou plus récemment au MDC. La vie politique nous avait amenés à choisir des stratégies et des militantismes différents. Mais, tous, nous étions restés fidèles à notre 1er engagement : celui de la République sociale.

 Alors nous ressentions le besoin de nous revoir. Nous étions d’accord : ce week-end devait organiser des périodes d’échanges politiques et de débats. Il ne devait pas oublier de faire la part belle à l’amitié et prévoir des temps de convivialité. Il en fut ainsi !

 Vendredi soir rassembla les 1ers arrivés (une grosse douzaine) autour d’un repas « tête de veau » dans le petit restaurant de Fontgombault. Occasion de raconter l’histoire de l’abbaye cistercienne fondée au 11ème siècle par Pierre de l’Etoile près de la fontaine où s’était installé, une centaine d’années plus tôt, l’ermite Gombault. Le milicien Paul Touvier y a, lors de sa cavale pour éviter son procès pour crime contre l’humanité, trouvé refuge. Aujourd’hui l’abbaye héberge une soixantaine de moines bénédictins. Les scouts dits « d’Europe » y font régulièrement halte. Est-ce étranger au fait que le maire villiériste est régulièrement réélu dans ce village de 270 habitants ?

 Samedi matin, notre groupe se sépare en 2 parties à peu près égales. Une quinzaine envahira le café-bar de Lurais (le « Totem ») pour assister à la retransmission de la demi-finale France-Pays de Galles sur grand écran. Bruno, le propriétaire, et les Luraisiens présents se souviendront longtemps de ces visiteurs un peu fous qui ont fêté la victoire française au champagne…

Bien que j’adore le rugby, je dois servir de guide ! J’entraîne donc l’autre quinzaine de copains pour une matinée de visites « historiques et touristiques ». Notre caravane de 4 voitures se dirigera d’abord vers Angles-sur-l’Anglin, l’un des « plus beaux villages de France ». Angles possède un étonnant château-fort dont les ruines, encore très imposantes, dominent la rivière d’Anglin du haut d’une impressionnante falaise. Pendant la guerre de 100 ans, le château ne tombera que par une trahison. Je montrerai à mes camarades le « chemin des Anglais », sente abrupte qui a permis aux envahisseurs de prendre le château. (PHOTOS -02)

Ensuite direction Saint Savin. L’abbatiale a été fondée sous Charlemagne au 9ème siècle par Saint Savin et Saint Cyprien. Le plafond est couvert de fresques, restaurées il y a quelques années par les Beaux Arts, et qui représentent (sur 400 m², ensemble unique au monde) les scènes de la Bible ; manière enseigner l’histoire religieuse en ces temps anciens.  L’abbatiale est maintenant classée par l’UNESCO au patrimoine mondial de l’humanité. (PHOTOS-03)

 Samedi midi, Jean-Marc, restaurateur au Blanc nous a livré un couscous pour 25 qui nous permettrait de manger 3 repas à 30… C’est Jean-Louis qui fera le cuistot, régnant sans partage sur la cuisine du gîte de groupe, l’ancienne école de Lurais – mon école ! – où nous sommes installés.

14, 15 et 16 octobre 2011 : 1ères Rencontres de Lurais P1010126_Ter-300x225  Promenade digestive avec une partie du groupe (les autres resteront à paresser – ils ont dit : échanger). L’occasion de découvrir Lurais. La Creuse, puissante rivière de flottage en des temps pas si reculés que ça, mais aussi le village, le « haut-bourg » et ses maisons anciennes. (PHOTOS-01) ; nous croiserons Eric, un adhérent luraisien de RESO qui nous rejoindra dans l’après-midi… avec quelques bouteilles d’apéritif maison. Sans commentaire.

 Puis 1ère réunion de travail  – VOIR Exposé politique ET Compte-rendu des travaux

 Le besoin d’échanges sincères est tellement important que la réunion se prolongera jusqu’à 20h30. Il ne nous sera pas possible de tenir le barbecue prévu près de la creuse. D’abord, c’est interdit par le Préfet pour des raisons de sécurité et aussi parce qu’à 21h, le 15 octobre, il fait nuit et pas très chaud ! Alors nous dînerons et profiterons de la « pousse d’épines » et du « Pouligny St Pierre » dans la salle des fêtes.

Ensuite nuit de chants, révolutionnaires et/ou populaires. Animation offerte à la guitare par Jean-Louis et Alain. Chorale… qui valait ce qu’elle valait. (PHOTOS-04)

 Dimanche matin : Le petit déjeuner est pris soit dans les hôtels des environs, soit dans la partie hébergement du gîte de groupe, soit dans la salle des fêtes, soit au Totem ! Mais chacun est quand même frais et dispo, ce dont nous n’aurions pas juré au tout petit matin…

L’ensemble du groupe se rassemblera ensuite dans la salle des fêtes pour une matinée de discussion et tirer un bilan de ce week-end. – VOIR Bilan des Rencontres

 Après un nouvel apéro au Totem –qui n’est pas près de nous oublier- une petite vingtaine de camarades sera encore présente pour le déjeuner de départ dans la cour de l’école ; ça ne permettra pas de terminer tous les restes du couscous (une association de chasseurs en profitera !). Mais les débats continueront…

 Il semble que chacun ait apprécié ces « Rencontres », alors à l’année prochaine ! En espérant que ceux qui n’ont pu se libérer cette année nous rejoindront.